dimanche 13 avril 2014

Olivieeerrrr !!! Françoiaaaiiiiisss!!!



le 12 avril 2014




Vallss et ses compères nous ont estimé à 25 000 (vingt cinq mille ) dans les rues de Paris .

En exclusivité je vous explique leurs techniques :
   Sur le parcours , ils avaient disposés des espions prêts des baraques à  frites .
Pour chaque commande de frites ils comptaient 1 (une ) personne , quelquefois 2 (deux ) quand le gars n'avaient pas assez de mains pour ramener pour tout son groupe , mais d'autres collabos  , plus fins observateurs , divisaient par 2 (deux)  en notant la bedaine du transporteur .Pour chaque manifestant revenant avec 4( quatre ) sandwiches , les pions de la république divisaient par 4 ( quatre ) en pensant au gros appétits  du manifestant normal qui prévoyait son repas du soir , mais ajoutait 1 ( un ) bonus si la ripaille provenait d'une baraque avec une publicité sur les produits sans gluten
Le résultat final après recomptage est de 25431 ( vingt cinq mille quatre cent trente et un )  , bon , il y a un doute  , peut-être 25432  ( vingt cinq mille quatre cent trente deux )


Personnellement , je continue de protester car compte tenu de la largeur , de la longueur du Boulevard Voltaire , du nombre de feux rouges divisés par le nombre de bistrots ou les militants étanchaient leur colère devant une bonne mousse , en divisant par 2 ( deux ) le nombre de pieds , en tenant compte que dans nos sacs , Lydie et moi , il y avait 4 ( quatre )  1/2 ( demi ) baguettes avec jambon , beurre et cornichons mais aussi  2 (deux ) pâtés lorrains et 2 (deux ) éclairs au chocolat , je suis arrivé à 100 001 ( cent mille et un )
Je vous concède que le 1 ( un ) n'était peut-être pas là pour lutter contre l'austérité et j'aurais du tenir compte de ces histoires de gluten néanmoins j'arrive  ( et je reviens ) à 100 000 ( sans Emile )

 ou il y avait des rouges 
Mais revenons à notre manif
video

et ou l'on aperçoit Jean-Luc , Alexis , ou Myriam


Désolé , je n'ai pas pu m'approcher , mais ensuite j'ai pu photographier Pascale qui venait de quitter Martine


Nous avons marché , et , à la fin , lors de notre retour aux bus, nous avons croisé Eric
  puis le chouchou de Lydie qui n'a pas eu le temps de nous saluer , pressé et au téléphone : Oliviieeerr !!





Bon tant pis elle a eu sa photo avec un autre bel homme  , qui a eu la gentillesse de poser : Françouaiiss
bon heu , là , t'as pas la bonne étiquette mais ça fait rien , on est tous ensemble ( m'enfin il me semble , m'enfin pour le moment ,m'enfin )



Quand nous sommes revenus , il était trop tard , et nous étions trop fatigués pour que nous acceptions un pot que ma femme me proposait ( un pot sur les revenus ) .Elle avait passé sa journée à s'occuper de ses pots ... de fleurs 

1 commentaire:

  1. Comme certains n'ont pas compris la pov blague , je précise : un pot sur les revenus = impôt sur les revenus
    Pfff , je sais , elle est lourdingue , mais à cte heure , j'avé que celle là

    RépondreSupprimer